L'IBSR publie une nouvelle étude sur la sécurité aux abords des écoles.

Depuis septembre 2005, les gestionnaires de voirie ont l'obligation légale d'aménager des zones 30 aux abords des écoles. Cette mesure se justifie car à 30 km/h les conducteurs de véhicules peuvent davantage tenir compte des usagers faibles et plus particulièrement des enfants dans leur stratégie de conduite. En outre, les niveaux de gravité en cas d’accident sont réduits par rapport à une limitation à 50 km/h.

Pour mesurer l'efficacité de cette mesure, l'IBSR a passé au crible près de 2300 accidents impliquant des enfants sur le trajet scolaire . Il est ressorti de cette étude que la zone à proximité immédiate des établissements (zone 30) est globalement sécurisée puisqu'on y recense seulement 5% des accidents.  

Cependant, la problématique de la sécurité des enfants sur le trajet « domicile-école » ne se limite pas à cette zone 30 . Elle concerne un territoire périphérique compris entre la zone 30 et 300 m autour des établissements scolaires. Malheureusement, cette zone périphérique  compte près de 75% des enfants accidentés. Ce résultat pourrait s’expliquer par une baisse de la vigilance des usagers de la route malgré une densité d’enfants encore importante.

Découvrez l'entiereté  de cette étude de l'IBSR sur : http://www.ibsr.be/frontend/files/userfiles/files/2015R04FR_En_toute_securite_sur_le_trajet_de_l_ecole.pdf