Tout le monde la boucle

L’efficacité de la ceinture de sécurité n’est plus à prouver. Le fait de la porter réduit en effet de 50% le risque de décès. À l’arrière, de nombreux automobilistes n’ont cependant pas encore adopté le réflexe du ‘clic’. En effet, à l’heure actuelle, près de 1 Wallon sur 3 avoue ne pas boucler systématiquement sa ceinture à l’arrière, alors qu’elle est obligatoire depuis 1991. Et 2 conducteurs wallons sur 10 s’accordent à dire qu’elle n’est pas nécessaire à l’arrière du véhicule !

Voir la campagne