campagne

Tout le monde la boucle

L’efficacité de la ceinture de sécurité n’est plus à prouver. Le fait de la porter réduit en effet de 50% le risque de décès. À l’arrière, de nombreux automobilistes n’ont cependant pas encore adopté le réflexe du ‘clic’. En effet, à l’heure actuelle, près de 1 Wallon sur 3 avoue ne pas boucler systématiquement sa ceinture à l’arrière, alors qu’elle est obligatoire depuis 1991. Et 2 conducteurs wallons sur 10 s’accordent à dire qu’elle n’est pas nécessaire à l’arrière du véhicule !

Pas trop près, s'te plaît

La vitesse excessive ou inadaptée est en cause dans environ 30% des accidents mortels ! Même si elle n’est pas à l’origine de l’accident, elle peut représenter un facteur aggravant puisqu’elle augmente fortement la violence des impacts.  

Plus un véhicule roule vite, plus la distance qu’il parcourra avant de s’arrêter sera grande et plus la vitesse d’impact en cas d’accident sera élevée.