Patricia

Victime d’un accident de la route

J’ étais seule à vélo avec casque et gants le soir après le boulot et j’ étais allée au restaurant habillée tout de rose. J’ ai passé un agréable moment avec mes amies. Elles ont voulu que je laisse mon vélo vu la nuit mais j ‘habite à 3km…donc j ‘ai repris le vélo.

J ‘étais gaie, heureuse avec mon casque et la visière rose. Mais en passant devant un café où les gens étaient tous dehors qui profitaient de la terrasse, je les ai regardés tout en pensant à mon stage de yoga lors de mes vacances récentes à Marrakech… donc je n ‘ai pas vu la  » chicane  » ( bordure en béton) qui barrait la route via la piste cyclable qui juxtaposait la route. Il faisait sombre et je ne m’ attendais pas a cet obstacle !

Les gens sont venus m’ aider. Le sang coulait de ma bouche : lèvre fendue ( 4 points de suture ont été nécessaires) et nez cassé…ouf, rien d autre ! La dame du café m’a gardé le vélo et m’ a donné son gsm pour avertir quelqu’un mais je n’ai pas voulu…j’ ai été transportée à l’ hôpital…où on m’ a recousue la lèvre.

Un mois après, j ai été rechercher mon vélo et la dame du café m’ a dit : « vous m’ avez donné une bonne leçon ! » Moi, ai- je dit ?

« Oui, j’ ai compris l’ importance du casque »  m’ a -t -elle répondu !

Donc nous les cyclistes, c ‘est notre seule protection ! Le cerveau ne peut se remplacer…un bras, une jambe peut se réparer…pas votre tête !
Pensez-y avant … car APRÈS, Y EN AURA PEUT ETRE PAS …

Témoignages associés