Arrêtez-vous dès les 1ers signes de fatigue

Rouler fatigué est considéré comme dangereux mais pourtant…

Selon une récente enquête de l’AWSR, la désapprobation sociale de la somnolence au volant est assez importante puisque environ 2/3 des conducteurs wallons (près de 62%) s’accordent à dire que « les automobilistes qui conduisent fatigués sont des criminels ». Néanmoins, plus d’un conducteur wallon sur 10 déclare être somnolent au volant au moins une fois par mois. Pour éviter de s’endormir au volant, il faut impérativement s’arrêter dès les premiers signes de fatigue. La difficulté à maintenir la tête droite, le regard qui se fixe, le besoin constant de  changer de position, la tendance à se frotter le visage, les mains, le cou… sont autant de signes que notre corps nous envoie pour nous inciter à nous arrêter et faire un somme. 

Voir la campagne