Conducteur fantôme ! Quels sont les bons réflexes ?

Conducteur fantôme ! Quels sont les bons réflexes ?

Un conducteur fantôme est signalé en moyenne tous les deux jours en Wallonie. Ces situations occasionnent environ 0,6 % des accidents sur autoroutes mais la gravité de ce type d’accidents est en général importante et correspond à près de 4% des morts sur autoroutes !

Que faut-il faire lorsqu’un conducteur fantôme est annoncé dans notre direction ?

Modérez votre vitesse et serrez à droite en évitant d'effectuer un dépassement.
Arrivé à sa hauteur, donnez un coup de klaxon ou un appel de phare.
Après l’avoir croisé, arrêtez-vous sur la bande d’arrêt d’urgence et signalez-le à la police à l’aide des bornes téléphoniques ou à l'aide de votre GSM en localisant précisément le lieu où vous vous trouvez.

Vous avez fait preuve de distraction et vous êtes le conducteur fantôme ?

Roulez lentement, allumez vos feux de croisement et vos feux de détresse.
Vous devez absolument serrer votre droite !
Arrêtez-vous de préférence dans un raccordement transversal sur votre droite ou, à défaut, le plus à droite possible.
Abandonnez votre véhicule pour vous mettre en sécurité derrière les barrières de sécurité et appeler les secours.
La police pourra vous aider à manœuvrer afin de vous remettre dans le ‘bon sens de circulation’.